Le contenu

La newsletter est un outil de communication puissant s’il est bien utilisé dans votre entreprise. Comme la plupart des entreprises, vous voulez créer votre newsletter avant tout pour stimuler vos ventes.


Quel contenu créer pour votre newsletter ?

Il y a autant de réponses possibles que de type et taille d’entreprises, de variété de produits ou de prestations. Prenons quelques exemples :


Commerce de voitures d’occasion

Un garage a réussi à fidéliser un de mes amis en lui envoyant régulièrement des propositions intéressantes pour des housses de sièges, des tapis, des bons pour un lavage gratuit de sa voiture (par hasard pas loin du kilométrage recommandé pour une révision), un autoradio … et il a réussi à lui vendre une nouvelle voiture en moyenne tous les 2 ans depuis au moins une décennie !


Boutique de prêt-à-porter

Elle doit se distinguer de ses concurrents, en particulier des boutiques internet et des leaders de la vente à distance. Tout en offrant l’opportunité d’annoncer de nouveaux arrivages, des prix baissés, des offres spéciales à l’occasion de la Saint-Valentin, …, une communication périodique permet de parler de tendances, de l’actualité des marques vendues et des idées de saison.


Magasin d’électroménager

Le magasin ne peut pas se contenter de vendre à un client un presse-fruits tous les 4 ans.  Bousculé par la concurrence des hypermarchés, il doit établir une relation de confiance et se montrer compétent avant la vente et offrir plus après la vente. Une bonne idée serait d’informer les clients régulièrement sur les nouveaux équipements et la baisse de la consommation électrique, de les conseiller quant au nettoyage de leur frigo ou à l’entretien de leur hotte de filtration,  proposer de recettes de cocktails de fruits, parler de l’intérêt pour la santé de consommer des jus de légumes – et évidemment de faire tester des centrifugeuses à l’occasion d’une invitation au magasin.


Entreprise d’entretien de jardin

Elle aura l’embarras du choix parmi les informations utiles : présenter l’offre d’abonnements pour la tonte des jardins, expliquer quelle est la bonne période de taille des différentes espèces de haies et d’arbustes, faire découvrir des espèces végétales peu connues – éventuellement assorties d’une offre spéciale – . Plutôt que d’envoyer un email le professionnel pourra, à l’occasion d’une visite d’entretien, déposer une documentation, une brochure ou justement un de ces petits arbustes en pot, avec un flyer ! Et oui, c’est aussi une forme de “newsletter”…


PMI industrielle de la sous-traitance

Elle doit entretenir les relations qu’elle noue au fil des affaires traitées, autant les simples demandes d’informations techniques, que les pré-études avant devis ou les développements menés pour le client. Ses interlocuteurs sont des techniciens du bureau d’étude, des responsables de projets, des ingénieurs du développement. Il ne s’agit plus d’un contact unique à un niveau décisionnaire dans l’entreprise cliente, mais de plusieurs contacts opérationnels avec des prescripteurs techniques internes. Pour être lue, la newsletter doit leur fournir un avantage : gain de temps, valorisation de leur travail, augmentation de leur compétence ou de leur expérience. De la veille technique, des cas clients, les nouveautés technologiques, des outils de dimensionnement, des documents de référence, une FAQ (questions-réponses) constituent des contenus pertinents.


Entreprise de maçonnerie

Une entreprise artisanale enverra sa lettre d’informations à ses meilleurs clients pour s’assurer d’être consulté à chaque opportunité. L’artisan peut ainsi gérer l’équilibre entre gros chantiers de construction et petits travaux de rénovation. Quatre newsletters par an sont en moyenne suffisantes, et peuvent être facilement alimentées : annonce des périodes de fermeture, dernières réalisations d’envergure, suggestions de travaux de rénovations à conduire pendant l’hiver, nouveaux embauchés (pour renforcer l’ancrage local et humain).


Comment organiser le contenu de la newsletter ?

Une bonne newsletter basique contient principalement un article vedette, des chroniques régulières, les offres et nouvelles de la semaine ou du mois par exemple.

  • L’article vedette met en avant un contenu très attendu par la cible d’abonnés. Il doit être suffisamment aguicheur pour susciter de nombreux clics vers l’article complet, tout en s’inscrivant nettement dans le thème de la lettre d’informations ou ses objectifs. Parfois c’est un « édito » proche d’une prise de position, qui est la signature de l’entreprise comme l’éditorial d’un journal.
  • Zones « Actualités » : Les actualités peuvent mettre en évidence des évènements ou des actualités générales de l’entreprise et de son secteur d’activité. Pour une entreprise du secteur des jeux vidéo, ce sera par exemple la sortie d’un jeu ou la présentation d’un festival du jeu vidéo.
  • Zone dite régulière : Cette zone affichera les articles qui seconderont l’article vedette en termes d’importance. Gardez toujours les textes de cette zone courte et précise. Chaque article doit compléter les autres pour ne pas déboussoler l’abonné.
  • Liens : Les liens sont très importants dans une newsletter. Elles permettent de diriger l’abonné vers une page précise. Attention à ne pas commettre une erreur fréquente : le renvoi vers la page d’accueil de la boutique e-commerce. Il faut rediriger le visiteur directement sur la page du produit concerné.

Il ne faut pas oublier le lien de désinscription,  qu’il faut placer obligatoirement dans chaque newsletters. Ce lien doit permettre à tout abonné de se faire retirer de la liste de diffusion s’il le souhaite.